Musique en randonnée

Dans le cadre de l’inauguration de la Ligne des Orgues Remarquables

Dimanche 29 septembre, 17h

Beurnevésin,

Église St-Jacques

Musique du 17ème siècle, autour des psaumes de Goudimel

Ils sont jeunes et talentueux. Musiciens sortis des écoles supérieures de musique, ils entament dans le Jura, à Beurnevésin, un voyage à pied, sac au dos, jalonné de concerts. Cette pérégrination se terminera à la citadelle de Besançon.  Ils, se sont les artistes de la Capella Itineris, ensemble qu’ils ont créé à la sortie de leurs études. Leur concert sera le dernier de la série qui inaugure la Ligne des Orgues Remarquables entre Belfort et Bellelay. Ce dimanche 29 septembre à 17h, la Capella Itineris interprétera de la musique du 16ème siècle, haute en couleurs, mêlant les cornets à bouquin, les flûtes à bec, la dulciane, la saqueboute ou la harpe à la voix et à l’orgue tout fraîchement construit de l’église de Beurnevésin.

La Capella Itineris

Matthieu Romanens, chant

Josquin Piguet, cornet à bouquin

Marc Pauchard, cornet à bouquin et flûte à bec

Bénédicte Wodey, dulciane et flûte à bec

Constantin Meyer, trombone

Claire Piganiol, harpe

Adrien Pièce, orgue

 

Détails sur la Capella Itineris et programme détaillé ICI

 

Une philosophie qui se rapproche de la mouvance actuelle des jeunes

Dans le passé, la plupart des grands musiciens ont parcouru l’Europe, presque toujours à pied, pour se former et favoriser les échanges entre les diverses écoles artistiques. Ils n’hésitaient pas à passer des mois entiers sur les routes, prenant parfois de grands risques. L’évolution des moyens de transports à grande vitesse n’a fait que faciliter ces échanges entre musiciens. Souhaitant contraster avec la pratique actuelle, les membres de la Capella Itineris cherchent à voyager au même rythme que les artistes d’autrefois, ce qui leur permet de mener une réflexion sur notre mode de vie. Leur but est donc de suivre les sentiers pédestres. A cela s’ajoute une la dimension écologique : en effet, aucun véhicule motorisé ne les accompagnera pour transporter bagages et instruments. Des « porteurs » marcheront avec eux. Cette pratique permet également de toucher un public nouveau par les rencontres au gré des chemins et des hébergements.

Musique de rue

En dehors du concert donné à Beurnevésin, les artistes de la Capella Itineris joueront à la foire de Porrentruy, le samedi matin 28 septembre. Ce sera l’occasion de régaler les oreilles des passants et de faire connaître cette démarche originale.

Un programme haut en couleurs

Si l’église de Beurnevésin a été choisie pour le premier concert du voyage à pied, c’est autant pour la beauté du nouvel orgue à peine inauguré que pour celle du cadre pastoral de l’endroit et de sa charmante église perchée. L’orgue, cette fois, servira surtout à accompagner les divers instruments de l’ensemble, que sont les cornets à bouquin les flûtes à bec, la dulciane (basson ancien) – le saqueboute (trombone ancien), la harpe et enfin la voix. Le programme, qui commencera par une brève présentation des instruments, sera articulé autour de deux figures marquantes de la Renaissance : Claude le Jeune et Claude Goudimel né à Besançon au début du 16ème siècle. Le public voyagera au gré des psaumes et chansons, dont certaines sont composées sur des textes de Pierre de Ronsard.

 

Jeunes artistes confirmés

Matthieu Romanens a étudié le français et la musicologie avant de se consacrer pleinement à des études de chant qui l’amènent vers la Scola de Bâle où il rencontre de grands maîtres.

Adrien Pièce, est un musicien polyvalent. Diplômé de la célèbre Schola Cantorum de Bâle, il accumule déjà les prix et distinctions. Il pratique autant le répertoire que l’improvisation sur tous les types d’instruments à clavier.

Claire Piganiol joue la harpe et à la flûte à bec. Elle mène déjà une carrière internationale et, malgré son jeune âge, anime des stages et master class.

Constantin Meyer est guitaristes et tromboniste. Membre de plusieurs ensembles, il est spécialisé dans les répertoires anciens et modernes et pratique également le jazz.

Bénédicte Wodey a étudié la flûte à bec et le hautbois. Elle partage son activité entre concerts et enseignement, en Suisse, en France et en Allemagne.

Marc Pauchard a mené des études de flûte à bec et de cornet couronnées par plusieurs prix. Il participe à de nombreux concerts à travers l’Europe et s’intéresse également à la musique contemporaine.

Josquin Piguet a étudié la trompette, les cuivres anciens et le cornet. Ses études se couronnent par de hautes distinctions. Curieux de nature, il s’intéresse aussi au piano et au jazz.