Points d’orgue à Bellelay

BELLELAY MUSIQUES 2022

Les Points d’Orgues de l’Abbatiale

Les orgues sonnent dans l’abbatiale depuis 2009, dans des programmes remarqués. En solo, en continuo, en alternance, ou même en scène, ils donnent sans cesse de nouvelles impulsions vers des répertoires parfois inexplorés, qui mettent en relief notre patrimoine musical européen, une source intarissable.

Télécharger ici toute la programmation: Abbatiale de Bellelay, les Points d’Orgues 2022

 

Prochain concert:

* 12 juin, 17h « Concert d’Oiseaux » spectacle musical

Jean Boucault et Johnny Rasse, chanteurs d’oiseaux – Freddy Eichelberger, orgues

Entrée : 35 CHF

Moins de 16 ans : gratuit

AVS : 30 CHF

AI, étudiants et apprentis : 20 CHF

Carte Culture : 15 CHF

L’abbatiale étant suffisamment grande, il n’y a pas de réservations

 

S’envoler au septième ciel avec le Concert d’Oiseaux, un spectacle musical aussi exceptionnel qu’insolite  

Jean Boucault et Johnny Rasse, les célèbres et uniques Chanteurs d’oiseaux, donneront le premier grand concert de la saison Bellelay Musiques 2022 – dans la série « Les Points d’Orgues »,  le dimanche 12 juin à 17h à l’abbatiale de Bellelay.  Ils s’associeront à Freddy Eichelberger organiste-improvisateur, pour un moment aussi bucolique que poétique, durant lequel la nature gazouillant du chant des oiseaux constituera la source du programme.  

 Jean Boucault et Johnny Rasse sont devenus célèbres par leurs nominations aux Molières 2016 et aux Victoires de la Musique 2017. Depuis, ils sillonnent la planète pour faire entendre le chant des oiseaux – plus de cent à leur actif – qu’ils imitent à merveille, sans instrument autre que leur corps et des capacités vocales époustouflantes. Dès leur plus jeune âge, les deux compères se sont amusés à imiter les oiseaux. A force d’entraînement, ils y sont parvenus si parfaitement que les oiseaux eux-mêmes s’y sont laissé prendre au point d’y répondre !

Freddy Eichelberger aime les expériences musicales tous azimuts. Organiste, claveciniste, il s’engage aussi dans le théâtre, joue du cistre et pratique assidûment l’improvisation qu’il enseigne, en dehors d’une riche activité de concertiste et de continuiste.

En préambule, les chanteurs d’oiseaux dialogueront avec les oiseaux du parc tout proche, après quoi le spectacle musical se poursuivra dans l’abbatiale.

Les oiseaux ont fasciné les compositeurs de toutes les époques, ce qui a donné naissance à une belle panoplie d’œuvres en imitation de leur chant. Le programme concocté pour Beurnevésin est inédit. Il fera essentiellement référence aux compositeurs du 17ème siècle et aussi à l’improvisation. C’est précisément dans le courant des 16ème et 17ème siècle que l’ornementation se développe. Les compositions s’enrichissent d’une quantité de petites notes qui ornent les mélodies comme des guirlandes, se basant essentiellement sur les différents « trilles » de nos amis les oiseaux. Cette pratique participera grandement à l’élaboration du discours musical.

Coucous, aimables rossignols, alouettes des champs, goélands argentés, jungles et batailles d’oiseaux forment les titres évocateurs des pièces du programme, tantôt puisées dans le répertoire français et anglais, tantôt improvisées. Freddy Eichelberger interprétera à l’orgue des pages de Lambert, Moulinié, Couperin ou Purcell ainsi que des compositeurs anonymes dont les mélodies de chansons évoquent la nature. Parfois superposées par le chant des volatiles imités par Jean Boucault et Johnny Rasse, ces œuvres mettront en valeur les timbres des orgues de l’abbatiale, remarquables par la qualité de leur facture et la poésie de leur harmonisation. Inversement, les instruments serviront à leur tour de support aux improvisations des chanteurs d’oiseaux, élargissant encore l’éventail des combinaisons sonores qu’offriront les trois artistes.